Le blog ados de la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers

Le blog ados de la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers et son réseau

Nadia Coste pour (H)auteurs d'ados 2018


La Médiathèque de Poitiers reçoit chaque printemps un auteur pour adolescents dans le cadre de (H)auteurs d'ados.
En 2018, nous aurons le plaisir de recevoir la romancière Nadia Coste le vendredi 16 mars.



Nadia Coste est née en 1979, près de Lyon.

Moyenne à l’école malgré son imagination débordante, elle délaisse les livres jusqu’à ses dix-huit ans, année où elle découvre les littératures de l’imaginaire. Le déclic se fait alors, et ses propres histoires commencent à mûrir. En 1998, elle s'autorise enfin à coucher ses histoires sur le papier.

Nadia vit toujours près de Lyon, elle est mariée, mère de trois enfants, et elle travaille actuellement sur d’autres histoires pour les enfants, les adolescents, (et ceux qui sont restés jeune dans leur tête).

Sélection de romans ados :


Série Fedeylins  en 4 tomes (Gründ, 2011-2012)

Comme tous les fedeylins, petits être ailés vivant au bord d’une mare qui constitue leur monde, Cahyl éclot sur un nénuphar. Comme tous les fedeylins, il doit braver la noyade et de dangereux poissons avant d’atteindre le rivage. Comme tous les survivants de cette première épreuve, Cahyl se présente devant les Pères Fondateurs, avide de connaître la caste choisie pour lui et l’avenir tout tracé qui l’attend. Mais Cahyl est différent : il lui manque la marque qui le lierait à son destin. Son existence même fait trembler les bases de sa société et cela, tout le monde n’est pas prêt à l’accepter.





L'empire des auras (Seuil, 2016)

2059. Les individus sont maintenant classés en fonction de leur aura : les bleus ont tous les privilèges; les rouges, décrétés dangereux, sont exclus du pouvoir.
Avec son aura bleue, Chloé, elle, a été éduquée dans la méfiance des rouges. Obligée de quitter son lycée privé bleu pour un établissement public mixte, ses idées reçues ne tardent pas à être remises en cause. Car à l'évidence, certains rouges ne sont pas aussi mauvais qu'elle le croyait.
Lorsque sa propre aura commence à se modifier, Chloé est rejetée par sa famille. Et bien obligée de prendre position.
Et si les auras, finalement, n'étaient qu'un prétexte utilisé par les puissants pour justifier une société de plus en plus inégalitaire ?



L'effet ricochet (Seuil, 2017)

Dans un futur proche, le clonage est devenu le seul mode de reproduction possible. Mais derrière cette procédure devenue banale se cache un secret qui pourrait bien menacer la vie de Malou... Le jour où sa petite sœur se casse le bras, Malou, 16 ans, réalise qu'elle, ses sœurs et leur mère ont connu les mêmes accidents et les mêmes problèmes de santé, exactement aux mêmes âges. Ça ne peut pas être une coïncidence... Malou découvre qu'il s'agit de " Ricochets ", une anomalie qui condamne certaines lignées de clones à subir les mêmes maladies et accidents. Et Malou et ses sœurs doivent se préparer à bien plus qu'un bras cassé : leur mère a sombré dans la folie à l'âge de trente ans... Malou parviendra-elle à trouver le remède aux Ricochets ? En tout cas, elle est bien décidée à dévoiler au monde les dérives du clonage.



Les élémentaires (Castelmore, 2017)

Cassandra, jeune mage du feu, souffre depuis sa naissance d'un dérèglement hormonal qui lui rend la vie très compliquée : dès qu'elle ressent une émotion trop intense, le feu jaillit de sa peau en consumant ses cheveux, ses vêtements et tout ce qu'elle touche ! Quand elle entend parler d'une cure miracle, la jeune fille veut donc s'y rendre à tout prix. Elle va faire un voyage surprenant et périlleux à l'autre bout du royaume, dans un baquet d'eau, escortée par deux chevaliers absolument débutants, au cours duquel elle devra affronter les horribles singes-serpents et d'affreux brigands !

Prix du Roman Contemporain : la sélection 2018

 
 




Le Prix du Roman Contemporain, qui s'adresse aux élèves de 4e des collèges de la Vienne, entre pour 2018 dans sa 30e année !

Les bibliothécaires du réseau et les documentalistes ont établi une sélection de 4 romans pour le plus grand plaisir de lecture des élèves qui voteront en fin d'année pour le titre qu'ils ont préféré :

- Bye bye Bollywood / Hélène Couturier (Syros)
- Le jour de June / Anne Loyer (Les Petites moustaches)
- Mes vacances à Pétaouchnok / Olivier Pouteau (Ed. du Rouergue)
- Dans la forêt de Hokkaido / Eric Pessan (L'Ecole des loisirs)





T'arracher / Claudine Desmarteau


(Thierry Magnier, 2017)

L'expression "chagrin d'amour" est trop faible pour décrire ce qui ravage Lou. L'adolescente est véritablement  obsédée par celui qui l'a quittée. Elle ressasse son dépit, sa rage, sa jalousie, oscillant entre haine et amour dévorant. Elle est incapable de se motiver pour le travail scolaire et de réfléchir à son orientation. Parviendra-t-elle à tirer un trait sur cette relation ?

Avec T'arracher, Claudine Desmarteau propose un court roman très poignant qui décrit avec une grande justesse la douleur qu'on peut ressentir à l'adolescence face à une rupture amoureuse.
Comme souvent chez l'auteur, rien n'est édulcoré, ni le langage ni les comportements. Ces éléments, habilement maîtrisés, contribuent à la force du récit.

Rédactrice : Anne B.

Parfums d'amour / Stacey Lee


(Michel Lafon, 2017)

Mimosa et sa mère sont aromanciennes, une tradition en voie de disparition. Grâce à un odorat exceptionnel, elles  réalisent des élixirs de plantes qui aident les âmes sœurs à se réunir.
Cette année, Mimosa a obtenu de fréquenter le lycée au lieu de suivre les cours à la maison.
Hélas, elle commet une boulette lors d'une de ses missions : au lieu d'être consommé par la personne à laquelle il est destiné, un philtre d'amour est avalé par la mère de Court, le garçon le plus populaire du lycée. Épaulée par le jeune homme, Mimosa va tout faire pour réparer son erreur.
Mais prudence : on dit que les aromanciennes n'ont pas le droit de tomber elles-mêmes amoureuses sous peine de perdre définitivement leur pouvoir et de ne plus pouvoir effectuer leur travail.


L'univers olfactif est le grand atout de ce livre. Dès le début, le lecteur est embarqué aux côté de Mimosa, les narines frémissantes, dans un festival de senteurs aussi bien agréables (aiguilles de pin, orange ou jasmin) que nauséabondes  (caoutchouc brûlé, naphtaline, marécage), selon les émotions ressenties par les différents personnages.
Avec le sentiment amoureux, les relations mère/fille et la tradition familiale sont des sujets centraux au roman.
L'intrigue avance à un rythme modéré, on peut aussi lui reprocher d'être un peu prévisible, mais l'originalité du contexte compense ces petits défauts et font de Parfums d'amour un roman charmant.

Rédactrice : Anne B. (Médiathèque)

Empruntez une liseuse



Des liseuses sont dès à présent disponibles dans les différentes bibliothèques du réseau.
L’emprunt se fait sur rendez-vous auprès d’un(e) bibliothécaire qui vous en expliquera le fonctionnement. Vous avez trois semaines pour découvrir la lecture numérique avec une sélection d’œuvres classiques, comprenant notamment des titres au programme du collège et du lycée.
Renseignements auprès des bibliothécaires.

Nouvel arrivage de livres numériques

  


De nouveaux romans sont à présent disponibles au format numérique sur le portail de la Médiathèque. Découvrez-les ici.


La Révolution française en expo par FLBLB



Vos cours sur la Révolution française vous ennuient et vous avez du mal à les retenir ?
Pourquoi ne pas venir les découvrir sous un angle original et humoristique ?
Les éditions FLBLB proposent, entre autres événements pour fêter leurs 15 ans, une exposition autour du livre illustré Petite histoire de la Révolution française de Grégory Jarry et Otto T.
Elle se tient à la Médiathèque François-Mitterrand jusqu'au 9 décembre 2017.

Les autres expositions présentant les spécialités des éditions FLBLB :

• roman photo aux Couronneries
• flip-books à la Blaiserie
• fictions de genre à Médiasud
• autofiction à Saint-Eloi
• documentaires aux Trois-Cités



Star Trip / Eric Senabre



(Didier jeunesse, 2017)

Idaho, été 1968. May ne tient plus en place dans son trou perdu. Son caractère bouillonnant ne supporte plus les champs de patates à perte de vue et les tentatives grossières du pasteur de la faire rejoindre les rangs de l'église. Les parents ayant mystérieusement disparu, May a la responsabilité de son jeune frère handicapé, Sam. Pour tromper l'ennui, May et son boyfriend Will s'affairent à bricoler un vaisseau digne de Star Trip, la série qui obsède le petit garçon.Voilà que par un concours de circonstances, le héros de Sam, le Capitaine Burke, se retrouve chez eux et se lance avec les trois jeunes dans un voyage complètement fou. Ils vont y croiser toute une galerie de personnages hauts en couleurs. Humour et aventure sont au rendez-vous de ce roman hors normes sur lequel souffle l'esprit des sixties.

Rédactrice : Anne B.

La double vie d'Elise / Leila Sales


(Hachette, 2017)

Elise est mal dans sa peau. Si en famille, ça va à peu près malgré la garde alternée, c'est surtout au lycée qu'elle souffre. Intelligente et sensible, elle n'a pas de vraies amies, elle se sent différente des autres, elle se trouve moche et nulle. Un soir, elle s'entaille le bras, davantage comme un appel à l'aide que parce qu'elle souhaite réellement mourir. 
Son réconfort dans la vie, c'est la musique. Elle est passionnée de pop et de rock indépendants, et  elle en connaît un rayon en la matière. Un soir qu'elle sort marcher pour s'aérer la tête, elle tombe sur Start, une discothèque qui propose une soirée pop/rock/soul underground une fois par semaine. S'éclipsant en secret tous les jeudis soirs, Elise rejoint la boîte de nuit, où elle fait des rencontres qui vont l'amener à prendre un nouveau départ.

Dans ce roman américain, on est bien loin des récits habituels avec pom-pom girls et romance idéalisée. L'ambiance est originale. Pas de "gentils" ni de "méchants", les personnages ont plusieurs facettes ce qui les rend réalistes. Le récit coule de source et se lit en un clin d’œil. Les passionnés de musique vont vibrer avec Elise, mais les autres peuvent apprécier aussi !

Rédactrice : Anne B. 

Les sorcières du clan du Nord T.1 / Irena Brignull


(Gallimard, 2017)

Avec son tempérament ombrageux, Poppy n'a jamais réussi à s'intégrer parmi les autres lycéens. Chez les sorcières, c'est Clarée qui fait tache : on la trouve trop douce, trop faible. Fatiguées de ne pas se sentir à leur place, les deux jeunes fille se rencontrent un jour sur un terrain vague entre ville et forêt. Chacune exerce sur l'autre une étrange fascination et elles deviennent amies. Poppy se passionne pour les remèdes de plantes dont parle Clarée alors que cette dernière s'intéresse de près aux magazines que lui apporte Poppy. Toutes les deux vont se lier avec Leo, un jeune sans-abri de leur âge.

Dans la communauté des sorcières du Nord, une prophétie annonce que c'est une fille Hawkweed qui deviendra reine. Pourtant, ni Clarée ni sa cousine Surelle ne semblent avoir la trempe d'une future reine. Et pour cause : un sortilège a échangé deux bébés au moment de la naissance.

Avec ce roman, Irena Brignull nous propose une captivante histoire, à la fois moderne et intemporelle. La couverture du livre évoque très bien l'atmosphère envoûtante du récit, cette rencontre entre deux univers sous le signe de la magie. Les personnages sont bien campés. On a envie de connaître la suite : objectif atteint pour ce premier tome.

Rédactrice : Anne B.

Emotions : enquête et mode d'emploi / Art-mella


(Pourpenser, 2016)

Vous avez vu "Vice versa" et vous pensez tout savoir sur les émotions ? Détrompez-vous ! Grâce à ce documentaire sous forme de BD, vous allez pouvoir en comprendre bien davantage.

Que faire quand on est assailli par une grosse émotion ? Quel est le rapport entre le corps et les émotions ? Peut-on neutraliser une pensée ? Art-mella répond à ces questions et bien d'autres sur un mode chaleureux, humoristique et surtout très clair. Elle utilise de nombreux exemples, et ses dessins sont tendres et très expressifs. Vite, le deuxième tome !

Rédactrice : Anne B.

Découvrez ici des extrait du livre.

Remise du Prix du roman contemporain à Mikaël Thévenot pour "Flow"




Mikaël Thévenot aime la ville de Poitiers, et c'est réciproque ! 
Avec Flow, son premier roman, il a remporté la 29e édition du Prix du Roman Contemporain. L'histoire qui se déroule entre Poitiers et Boston a séduit les élèves de 4e des 29 collèges participants du département.
Jeudi 15 juin 2017, l'auteur est revenu dans la ville où il a vécu ses années d'étudiant pour recevoir son Prix et rencontrer les jeunes lecteurs.



Le matin au TAP, les élèves du collège du Jardin des Plantes ont proposé une mise en scène du roman Puis, très touché par l'élection de son roman, Mikaël Thévenot a répondu à de nombreuses questions sur l'écriture et la publication du livre, les personnages de l'histoire, ses années à Poitiers, ses projets futurs...

Les échanges ont laissé place à la remise du prix proprement dit et aux discours des différents partenaires. Une séance de dédicaces à suivi.





L'après-midi, la rencontre s'est poursuivie en plus petit comité à la Médiathèque avec deux groupes pendant que d'autres collégiens visitaient l'établissement. Les élèves du collège du Jardin des plantes avaient réalisé une vidéo résumant Flow ainsi qu'une visite guidée virtuelle de Poitiers sur les traces de Josh, le héros du roman. Le collège Henri IV avait quand à lui conçu un quiz et préparé de nouvelles questions. Coordonnés par Marine Nauleau, les échanges furent passionnants et nous garderons un excellent souvenir de cette journée. Merci à tous les participants !










L'effet ricochet / Nadia Coste


(Seuil, 2017)

Dans un futur proche, les humains sont devenus infertiles et il faut passer par le clonage pour avoir des enfants. Malou vit dans un foyer avec sa petite sœur Clara depuis que leur mère est internée. Leur grande sœur Julie vit avec son compagnon. 
Un jour, Malou fait une découverte stupéfiante : Clara se casse le bras au même âge, au jour près, où Malou s'était cassé le sien et idem pour Julie. La même chose semble avoir eu lieu pour d'autres blessures. Cet "effet ricochet" serait-il un effet indésirable du clonage ? Pourtant, les autorités assurent que ce genre de situation n'est pas possible.

L'effet ricochet est un bon petit roman d'anticipation qui interpelle le lecteur. En effet, c'est suite à la pollution et aux perturbateurs endocriniens que l'humanité est devenue stérile. Le style et le rythme sont fluides. L'intrigue suit un cours assez classique mais le récit est parsemé de trouvailles originales. A lire dès le collège.

Rédactrice : Anne B. (Médiathèque)



Je suis ton soleil / Marie Pavlenko


(Flammarion jeunesse, 2017)


Déborah entre en Terminale. Si elle s'éloigne un peu de sa copine Eloïse, elle devient vite inséparable de Jamal, fan de mygales, et de Victor pour qui elle craque. Heureusement que ces deux-là lui permettent de passer de bons moments, car sa vie n'est pas facile tous les jours : sa mère est très fragile, et voilà que son père fréquente une autre femme. Elle doit aussi s'occuper d'un gros chien aussi puant qu'affectueux.

Excellente lecture que ce roman "tranche de vie" d'une auteure plus habituée au genre fantastique. Déborah a le sens de l'humour et beaucoup de courage, ce qui la rend sympathique. L'auteure a su trouver l'équilibre délicat entre drame et légèreté, et sa plume vive est un régal. Coup de cœur pour ce livre !

Rédactrice : Anne B. (Médiathèque)



Le blog ou la vie / Sophie de Villenoisy

(Fleurus, 2017)

Léa, 15 ans, est lycéenne à Agen. Une maman qui tient un pressing, un papa poissonnier, une petite sœur "pot-de-colle", l'adolescente ne trouve pas ça très glamour. Pour fuir ce quotidien, elle s'est créé une deuxième vie : sur le web, elle est Chine, 22 ans, blogueuse de mode. 
Elle aimerait attirer l'attention du bel Eliot, mais depuis un exposé fait en classe où elle présentait la blogueuse, le cœur du garçon semble ne battre que pour Chine. Quand Chine est invitée à Paris pour un défilé de mode, Léa commence à s'enfoncer dans ses mensonges. 

La jeune fille est tiraillée entre sa vie de rêve, faite de paillettes et d'invitations VIP et sa famille qu'elle aime malgré tout et qu'elle est consciente de blesser.
Le ton de Léa est humoristique mais on rit jaune car on sent bien l'amertume transparaître. 
Le contraste entre sa vie fantasmée et son quotidien est assez cocasse. Qui n'a jamais été tenté d'enjoliver la réalité  pour se mettre en valeur et se sentir aimé ?
On se doute que la supercherie sera découverte à un moment, mais on ne sait pas dans quelles circonstances, ce qui fait que la lecture conserve toute sa saveur.
Un roman à la fois léger et profond.

Rédactrice : Anne B. (Médiathèque)